Vous avez dit Hoya ?

Le Hoya est une plante grimpante ou rampante originaire d'Asie du Sud Est. Il tient son nom de l'anglais Thomas Hoy, qui était le jardinier en chef du duc de Northumberland à la fin du XVIIIe siècle.

Les feuilles sont charnues, la texture cireuse et la couleur vert foncé. Cette plante est essentiellement cultivée pour ses ombelles de fleurs également cireuses en forme d'étoile. Les fleurs sont parfois parfumées selon les espèces. 

Chacune des ombelles est composée d'une trentaine de fleurs étoilées et se dresse sur un pédoncule axillaire ligneux de plusieurs centimètres. La floraison à lieu en été, voire dès le printemps pour certaines espèces, et dure toute la saison. Après la floraison, il ne faut pas éliminer les pédoncules qui portaient les fleurs. Ils seront de nouveaux utilisés par la plante l'année suivante.

Cette plante vit très longtemps sans grande difficulté. La croissance est plus ou moins rapide selon les espèces, et la plante peut donner rapidement des rameaux pouvant atteindre plusieurs centimètres de longueur (pouvant aller jusqu'à 3 mètres). Ces rameaux sont munis de crampons et s'accrochent d'eux mêmes si on leur procure un treillage. Cet arbuste se cultive assez facilement à bonne lumière indirecte et dans une atmosphère suffisamment humide. Les températures habituelles d'une pièce de maison lui conviennent toute l'année. Le minimum toléré est 8°/10°C.

Il faut éviter de déplacer constamment cette plante qui n'aime pas être dérangée. La meilleure exposition pour le hoya est une fenêtre exposée à l'est ou à l'ouest. Il a besoin de quelques heures de soleil non brûlant pour fleurir dans de bonnes conditions. Le hoya ne supporte pas le sur-arrosage. Il est préférable d'utiliser de l'eau douce et bien laisser sécher le mélange en surface entre chaque arrosage pendant la période de croissance. En hiver, il faut réduire l'arrosage. Pour le mélange, nous vous préconisons du terreau bonsai mélangé avec des billes d'argile pour drainer le sol.

Enfin, ne vous trompez pas. On dit "Un Hoya".